bandeau la poudre pages.jpg

Épisode #27 : Danièle Obono

Au micro de Lauren Bastide, Danièle Obono raconte l’invisibilisation des femmes racisées en politique (04:28), comment les attaques et les polémiques fragilisent (08:08), son enfance à Libreville, au Gabon, et l’éveil de sa conscience politique (11:16), son arrivée à Montpellier à 10 ans, où elle s’installe avec ses trois sœurs (20:01), son attirance pour le mouvement altermondialistes à 15 ans (25:38), les codes très masculins des groupes politiques marxistes, trotskistes et altermondialistes (29:06), son déclic féministe intersectionnel grâce à Tumblr et aux réseaux sociaux (33:33), le fait d’intégrer le système tout en portant des valeurs révolutionnaires (42:27), son manifeste « Ma France Insoumise » (46:35), la difficulté de concilier engagement politique et « chambre à soi » (54:03).

 

Danièle Obono est bibliothécaire, chercheuse en anthropologie sociale et députée. Elle est née en 1980 à Libreville au Gabon. Oratrice nationale du parti « La France Insoumise » durant les élections présidentielles de 2017, elle est élue députée de la 17ème circonscription de Paris lors des élections législatives la même année. Elle est aujourd’hui la 5ème députée la plus active de l’Assemblée (source : « Capital »). À 10 ans, Danièle Obono quitte le Gabon avec ses soeurs et s'installe à Montpellier, où elle confirme son engagement militant précoce. À 20 ans, soutien de José Bové, elle rencontre des militants altermondialistes de l’association ATTAC. Plus tard, elle adhère à la LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire) puis intègre la direction du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste). Parallèlement, elle travaille comme bibliothécaire à la médiathèque Marguerite Yourcenar du 15ème arrondissement, à Paris. Titulaire d’une maîtrise d’histoire, elle est doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales et prépare une thèse sur les mouvements sociaux et démocratiques au Nigéria.