la-poudre-avec-lauren-bastide.png
 

Lauren Bastide reçoit dans une chambre d’hôtel une femme exceptionnelle - artiste, intellectuelle, politique - pour une conversation personnelle et sans tabou sur son enfance, sa carrière et son rapport à la féminité.

Comment les femmes qui font le 21ème siècle ont-elles été façonnées par l’éducation qu’elles ont reçu, les invectives de la société, leur éducation, leur rapport à leur corps ? Comment se construit-on en tant que femme aujourd’hui ?

Un nouvel épisode, un jeudi sur deux, à partir du 1er décembre

 
 

Abonnez-vous à la newsletter La Poudre

Épisode Documentaire - La Marche

Le 21 janvier 2017, La Poudre était à Washington pour la Women’s March qui a mobilisé un demi-million de personnes au lendemain de l’intronisation de Donald Trump. « La Marche » est une expérience sensorielle, où les voix se mêlent aux chants et aux musiques de la manifestation. C’est aussi une réflexion autour du virage résolument intersectionnel que prend le féminisme du 21ème siècle.

Pour cet épisode, Lauren Bastide a rencontré les femmes qui marchent. Et aussi celles qui ne marchent pas. En marge de la manifestation, elle a interrogé des journalistes, des intellectuelles et des militantes nourrissant de leur réflexion cet événement historique qui a rassemblé mais aussi divisé les féministes américaines : Christine Emba, journaliste au Washington Post, Kimberlé Crenshaw, juriste et militante, mère de la théorie de l’intersectionnalité, Eve Ensler, dramaturge féministe, Caroline Ervin, journaliste et hôtesse du podcast féministe « Stuff Mom Never Told You », Ashley McCray militante pour les droits des peuples autochtones américains, et Julie Gonen, directrice politique de la National Association for Lesbian Rights.

Listen to the english version of "La Marche" available here.

------

Les voix et sons de “La Marche” ont été enregistrés à Washington entre le 20 et le 22 janvier 2017 par Lauren Bastide.

Réalisation : Aurore Meyer Mahieu.
Traductions : Zisla Tortello.
Mixage : Laurie Galligani et Zaki Allal.
Voix françaises : Nathalie Broizat, Lou Bucaille, Victoire Coppet, Laura Cuissard, Helene Guinhut, Ana Gomez, Gabriel Loridon, Aurore Meyer Mahieu, Christelle Murhula, Mia Petkovic, Alexandra Senes, Zisla Tortello
Merci au studio Entreprise, rue Sedaine, à Paris.


Épisode 7 - Pénélope Bagieu

Pénélope Bagieu a grandi à Paris dans une famille aux racines corses. Naturellement, sa trajectoire la mène vers les portes de deux écoles d’art prestigieuses : L’École Supérieure des Arts Décoratifs à Paris et la Central Saint Martins à Londres. Elle commence sa carrière de dessinatrice dans la publicité, et, en 2007, lance un blog d’auto-fiction tout en BD « Ma Vie est Tout à fait fascinante » qui rencontre vite un public passionné. Elle invente « Joséphine », commande qui donnera naissance à trois albums et à un film sorti en 2012. Sa notoriété grandissant, les récompenses pleuvant, elle est nommée chevalier des Arts et des Lettres en 2013. En 2016, elle prend une large part aux mobilisations contre le système de sélection sexiste du Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême. Ses deux derniers albums, « Les Culottées » 1 et 2, qui retracent les parcours de femmes ayant changé l’histoire mais qui demeurent pour la plupart inconnues, connaissent un succès prodigieux.

Dans cet épisode, Pénélope Bagieu évoque son enfance à Paris près de la Gare de l’Est (04:03), son adolescence et son accès tardif à la notion de féminité (15:11), son passage dans le milieu de la publicité (23:45), le personnage de Joséphine, son « anti-moi » (29:36), le syndrome de la Schtroumpfette (33:17), son engagement contre le sexisme dans la bande dessinée (38:08), le jour où elle a compris qu’elle était féministe (43:45) et les bienfaits du politiquement correct (57:46).

------ Cet épisode, enregistré à l’Hôtel Henriette, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ------


Épisode 6 - Amandine Gay

Amandine Gay est cinéaste, essayiste, activiste, et l’une des figures de proue de l’afro-féminisme en France. Diplômée de Sciences-Po Lyon, elle part étudier en Australie avant d'intégrer le conservatoire d’Art dramatique de Paris en 2008. Passée derrière la caméra, elle écrit des programmes courts pour la télévision, tient un blog engagé, co-écrit une pièce de théâtre "Silence", avant de s’exiler à Montréal. Tout en développant son travail de recherche sur l’adoption, elle réalise son documentaire, "Ouvrir la voix". Ce film donne la parole à 24 femmes noires de France et de Belgique. Sa sortie nationale est prévue pour l’automne prochain.

Dans cet épisode, Amandine Gay évoque son enfance dans la campagne lyonnaise et son statut d'adoptée (04:28), les lectures qui l’ont aidé à devenir femme (12:20), l’importance de l’adoption dans sa construction (16:40), la représentation des femmes noires dans les médias et dans la société (20:35), comment la création lui permet de mettre à distance les blessures de son existence (35:25), l’apport de la pratique du burlesque dans son vécu (40:40), le livre « Ne suis-je pas une femme ? » de bell hooks dont elle a écrit la préface et dont elle nous lit un passage (45:35), la fétichisation du corps des adolescentes noires (47:15), son ressenti face à l’accueil de son documentaire "Ouvrir la voix" (1:02:40) et le calme qu’elle a trouvé à Montréal (1:06:01).

------Cet épisode, enregistré à l’Hôtel Grand Amour, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ————


Épisode 5 - Houda Benyamina

Dans ce cinquième épisode de La Poudre, Houda Benyamina se confie, au micro de Lauren Bastide, dans l’intimité d’une chambre d’hôtel parisienne.

Cinéaste, Houda Benyamina est née et a grandi à Viry-Châtillon dans l’Essonne. Entre 2006 et 2011, elle réalise cinq courts-métrages et fonde l’association 1000 visages qui vise à rendre le milieu du cinéma plus accessible aux personnes éloignées de l’offre culturelle. Le 19 mai dernier, Divines, son premier long métrage présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, reçoit la Caméra d’Or de la 69ème édition du Festival de Cannes. Le film est nommé dans sept catégories aux Césars 2017.

Dans cet épisode, Houda Benyamina raconte son enfance dans l'Essonne (03:45), pourquoi elle est devenue femme le jour où elle est devenue mère (08:10), comment le cinéma est entré dans sa vie (22:51) la création de l’association 1000 Visages (25:36), le sexisme dans le cinéma français (31:06). Elle parle de la reconnaissance (39:40), du lien qui l’unit à Oulaya Amamra, actrice principale de Divines et sa petite soeur (49:30), pourquoi son film raconte la société dans laquelle nous vivons (47:08) et les femmes qu'elle admire (53:42).

------Cet épisode, enregistré à l’Hôtel Providence, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ————


Épisode 4 - Leïla Slimani

Dans ce quatrième épisode de La Poudre, Leïla Slimani se livre au micro de Lauren Bastide, dans l’intimité d'une chambre d’hôtel parisienne.

Née à Rabat en 1981, diplômée de Science Po, journaliste passée par le magazine Jeune Afrique, Leïla Slimani a reçu un chaleureux accueil critique pour son premier roman, Dans le jardin de l’ogre, publié en 2014 aux éditions Gallimard. Son deuxième ouvrage, Chanson Douce (sorti en août 2016) vient d'été récompensé par le prix Goncourt et se maintient depuis en première place du classement des meilleures ventes de livres en France. De la plume acérée de Leïla Slimani jaillissent des personnages féminins qui brisent les codes et les clichés, avec puissance et nuance. La sortie d’un essai, Sexe et mensonges. La vie sexuelle au Maroc (ed. Les Arènes), est prévue pour septembre 2017.

Dans cet épisode, Leïla Slimani évoque son enfance et son adolescence au Maroc sous le règne d’Hassan II (04:13), l’espace de liberté absolue que constitue pour elle la littérature (30:22), l’importance des valeurs des « bobos » dans une Europe où montent les conservatismes (31:27), le mythe de l’instinct maternel (34:44), le fait d’être une femme dans l’espace public (44:51) et sa chambre à elle (48:03). 

------Cet épisode, enregistré à l’Hôtel Grand Amour, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ————

Épisode 3 - Garance Doré

Dans cet épisode de La Poudre, Garance Doré, illustratrice, photographe, blogueuse et cheffe d'entreprise, se confie à Lauren Bastide dans l’intimité d’une chambre d’hôtel parisienne.

Garance a lancé son blog en 2006, devenant très rapidement l’une des plus influentes blogueuses françaises. Elle s’installe à New York en 2008, son site devient bilingue, et elle multiplie les collaborations avec les marques de mode. Elle reçoit en 2012 le prix du Conseil des créateurs de mode américains (CFDA). Elle est aujourd’hui à la tête d’une entreprise de 12 personnes. 

Au micro de Lauren Bastide, Garance Doré se confie sur son enfance corse (03:40), l’amour inconditionnel de sa grand-mère (08:27), la façon dont elle a adapté sa vie à ses cycles menstruels (13:51), la manière dont la presse a traité sa relation avec son ex, le blogueur Scott Schuman (32:35), la vie à New York quand on est une femme (37:06), et le fait d’avoir 40 ans sans avoir peur de vieillir (46:29). 

------Cet épisode, enregistré à l’Hôtel Providence, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ————


Épisode Bonus - Le Consulat

Dans cet épisode bonus de La Poudre, Lauren Bastide reçoit, dans le studio du Consulat, les plus brillantes représentantes de la jeune garde féministe française.

Coumba, Wissale, Johanna et Ketsia sont de jeunes féministes intersectionnelles et fondatrices du collectif contre le Cyber Harcèlement. Rebecca Amsellem est à l'origine de la première newsletter féministe française, Les Glorieuses, et Tiffen-Tiana Fourgereau est co-fondatrice du magazine Peach qui milite par le beau, l’art et la poésie.

Le Consulat est un lieu éphémère et mobile, qui a mêlé, pendant un mois en septembre 2016, à Paris, le milieu associatif et le milieu de la nuit parisienne.

Le résultat est une discussion palpitante sur ce que signifie être féministe aujourd’hui, qui se déroule selon les thèmes suivants : les outils novateurs de leur contestation (03:36), le traitement des violences faites aux femmes par les médias traditionnels et la nécessité de créer de nouvelles plateformes de parole (11:11), l'importance du féminisme intersectionnel (14:05), la diffusion d’un message  d’amour de soi (22:24), comment lutter efficacement contre le harcèlement en ligne (26:31), les sujets qui divisent au seindu mouvement féministe en 2016 (36:03), l'élection présidentielle de 2017 (45:45) et la culture comme clé d’émancipation (54:06).

------Cet épisode bonus, enregistré au Consulat, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones -------

Épisode 2 - Inna Modja

Dans ce deuxième épisode de La Poudre, Inna Modja se livre au micro de Lauren Bastide, dans l’intimité d'une chambre d’hôtel parisienne.

Chanteuse, auteur et compositeur, son single French Cancan (2011) s’est écoulé à plus de 110 000 exemplaires et lui a valu deux nominations aux Victoires de la Musique. Son dernier album, Motel Bamako, sorti à l’été 2016, mêle musique traditionnelle malienne et rythmes hip-hop. Engagée dans la lutte contre l’excision, auprès de l’Unicef et de l’Amref, Inna Modja est aussi marraine de la Maison des Femmes à Saint Denis.

Dans cet épisode, Inna Modja parle de son enfance au Mali (5:06), de la chirurgie réparatrice à laquelle elle a recouru suite à son excision (09:07), de sa rencontre avec le musicien Salif Keita (13:44), de sa collaboration avec l’immense chanteuse malienne Oumou Sangaré (17:01), de la migration (20:30) et de son engagement pour les droits des femmes (26:26).

------Cet épisode 2, enregistré à l’Hôtel Providence, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones ————

Épisode 1 - Rebecca Zlotowski

Dans ce tout premier épisode de La Poudre, Rebecca Zlotowski se livre au micro de Lauren Bastide, dans l’intimité d'une chambre d’hôtel.

Récompensée du Prix Louis-Delluc du premier film pour "Belle Epine" (2011) puis du Prix François Chalais dans la sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes pour "Grand Central" (2013), avec Léa Seydoux en tête d'affiche, Rebecca Zlotowski est considérée comme l'une des réalisatrices les plus talentueuses de sa génération.

Son nouveau film, "Planetarium" avec Natalie Portman et Lily-Rose Depp, est sorti en salle le 16 novembre 2016.

Rebecca Zlotowski évoque avec Lauren Bastide les épisodes de sa vie et de sa carrière qui ont façonné sa construction en tant que femme. Son enfance, la mort de sa mère et sa puberté (05.36), son passage d'une agrégation de lettres au métier de réalisatrice (19:03), le sexisme dans le cinéma français (24:30), ses rapports avec Léa Seydoux et Lily-Rose Depp (29:22) et le caractère inhérent au métier de metteur en scène (33:36). 

------ Cet épisode 1 de La Poudre, enregistré à l’Hôtel Providence, est rendu possible grâce au soutien des micros Blue Microphones. ------


Bande Annonce

Un avant goût de ce qui vous attend dans La Poudre