Bandeau Bouffons site.jpg

Épisode #16 : Ça colle entre les pâtes et les nouilles

Cette semaine dans Bouffons, Guilhem revient sur la différence entre les nouilles asiatiques et les pâtes italiennes avec ces trois invité·e·s.

En première partie (2 :16), Guilhem discute avec Nata Rampazzo, éditeur de presse, et Massimo Prandi, grand reporter, qui défendent les couleurs de l’Italie.

En seconde partie (24 :26), Guilhem reçoit Minh-Tâm Trân, blogueuse culinaire et co-autrice du livre Nouilles d’Asie, qui représente le Vietnam dans ce débat.

Références entendues dans l’épisode

Les adresses et recettes évoquées par Nata et Massimo :

  • les tajarin : longues et fines pâtes fraîches aux œufs, originaires de la région piémontaise et souvent servies avec un rôti
  • les « pâtes de minuit » : des pâtes rapidement prêtes et très simplement assaisonnées avec de l’huile d’olive, de l’ail, du piment. Il existe des variantes avec du persil plat ou, dans le sud de l’Italie, avec du poisson bleu (sardine, hareng)
  • Les nouilles asiatiques mentionnées par Nata et Massimo :
  • les « pâtes vivantes » chinoises : de longues pâtes fraîches étirées à la main
  • Le blog de l’agence de brand journalism Rampazzo & associés
  • Le compte Twitter de Nata Rampazzo

 

Les adresses et recettes évoquées Minh-Tâm Trân : 

  • Le livre Nouilles d’Asie coécrit par Minh-Tâm Trân, Chihiro Masui et Margot Zhang
  • Les plats vietnamiens évoqués par Minh-Tâm :
  • à base de nouilles et vermicelles de riz : le pho, le bun bo hue, le bo bun, les rouleaux de printemps
  • à base de vermicelles de haricot mungo : les nems
  • Les autres pâtes mentionnées par Minh-Tâm : les soba et udon du côté du Japon, les linguine et trofie au pesto de Gênes du côté de l’Italie
  • Le blog de Minh-Tâm
  • Ses comptes Facebook et Instagram